PanierMon compte
   
mercredi
09
JUILLET
2014
20:00

Adresse

Cour de Guise
Archives nationales
60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris

Entre Orient et Occident

Virgil Boutellis | Violon
Antoine De Grolée | Piano

Présentation

Ce programme nous propose un voyage haut en couleur entre Orient et Occident.

Tout d’abord, Bloch recherche l’esprit profond de ses racines hébraïques tant dans le choix des sujets que dans les intonations de ses mélodies. Nigun fait partie de son célèbre triptyque Baal Shem qui illustre 3 scènes de la vie spirituelle juive.

Janáček représente la figure la plus indépendante de l’histoire musicale de son pays. Son écriture se fonde sur le folklore authentique de son terroir et son inspiration est fréquemment russe. Œuvre de maturité, sa Sonate est une véritable ballade épique.

Debussy est très impressionné par les musiques orientales entendues à l’Exposition Universelle de Paris en 1889. Ainsi, nombre de ses pièces, dont sa Sonate, sont composées dans un esprit de vagabondage formel, d'enchaînements de chants populaires, de cantilènes libres et de mélodies orientales.

Le Poème de Chausson s’inspire du Chant de l’Amour triomphant de l’écrivain russe Tourgueniev. Chausson le transpose musicalement, s’éloignant progressivement de son support littéraire pour produire une oeuvre de musique pure, capable « d’exercer sur l’auditeur une fascination sonore proche de l’envoûtement ».

Hersant écrit au sujet de ses Chants du Sud : « Chacune des pièces s’inspire librement de musiques traditionnelles du bassin méditerranéen : musique de Turquie pour la première, d’Algérie pour la cinquième, chanson séfarade espagnole pour la dernière – la quatrième évoquant plutôt la musique des Balkans. Il s’agit de folklore « imaginaire » - ou plutôt réinventé, à partir de chants ou improvisations populaires existants ».

Enfin, les Danses populaires roumaines de Bartók alternent âpreté, suavité orientale, vivacité et brio. Elles sont basées sur sept thèmes transylvaniens, qui étaient originellement joués au violon ou au kaval et qui témoignent de son mode de composition.

Programme

  • Ernest Bloch (1880 - 1959)
    Nigun pour violon et piano | 1923
  • Leoš Janáček (1854 – 1928)
    Sonate pour violon et piano | 1914
    Con molto
    Ballada
    Allegretto
    Finale
  • Claude Debussy (1862 - 1918)
    Sonate pour violon et piano | 1916 - 1917
    Allegro vivo
    Intermède (Fantasque et léger)
    Finale (Très animé)
  • Entracte

  • Ernest Chausson (1855 – 1899)
    Poème pour violon et orchestre, op. 25 (transcription) | 1896
  • Philippe Hersant (Né en 1948)
    Chants du Sud pour violon seul | 1996
  • Béla Bartók (1881 – 1945)
    Danses roumaines pour piano à 4 mains (transcription) | 1915
    1. Danse du bâton (Allegro moderato)
    2. Danse où l’on se tient par la taille (Allegro)
    3. Sur place (Andante)
    4. Danse de la corne de berger (Moderato)
    5. Polka roumaine (Allegro)
    6. Danse rapide (Allegro vivace)