PanierMon compte
   
mercredi
22
JUILLET
2015
20:00

Adresse

Cour de Guise
Archives nationales
60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris

Contrastes

Quatuor Hanson
Mathilde Caldérini | Flûte

Présentation

Le Quatuor Hanson et Mathilde Caldérini s’associent pour nous proposer un programme tout en contrastes, mettant en lumière des œuvres classiques et contemporaines.

Dans les lettres-circulaires qu’il adresse en décembre 1781 à des souscripteurs potentiels, Haydn écrit au sujet de ses Quatuors, op. 33 : « Ils sont d'un genre tout à fait nouveau et particulier, car je n'en ai pas écrit depuis 10 ans ». Les musicologues sont partagés sur le sens à donner à cette affirmation : certains parlent d’un nouveau traitement du contrepoint dans le travail thématique, d’autres penchent plutôt pour une attitude publicitaire alors que d’autres encore soulignent l'évolution stylistique conférant à l'opus 33 un véritable acte de naissance du quatuor classique.

Dans la Toccata nocturne de Connesson, un thème en valeurs irrégulières est superposé à une pulsation régulière et la polyrythmie qui en résulte se permute entre la flûte et le violoncelle. Des éclats de voix dans la nuit, des murmures, des bruits étouffés parcourent la pièce jusquʼau cri final où le thème est hurlé par la flûte sous les harmonies caverneuses du violoncelle.

Les trois mouvements qui composent son Quatuor sont comme trois états de la vie intérieure. Le premier avec sa modalité archaïque et son écriture contrapuntique évoque le souvenir très nostalgique de l’enfance perdue. Le deuxième avec, par contraste, son écriture en bloc rythmique et ses allusions à la musique pop est comme une fuite en avant par l’activité incessante. Enfin, le troisième mouvement n’est que douleur devant la brièveté de la vie et l’impossible retour. Le quatuor s’achève en suspens, sur une irrésolution harmonique qui traduit la question qui parcourt toute la partition : et après ?

Le genre du quatuor pour vents et cordes est antérieur à celui du quatuor à cordes et n'a pas subi la même évolution vers l'intimité expressive. Les Quatuors pour flûte et trio à cordes de Mozart se situent encore dans l'empire du style galant, mais en facilitant la possibilité d'une délicate affirmation d'indépendance. La flûte s’y voit réserver un rôle discrètement concertant.

Programme

  • Joseph Haydn (1732 – 1809)
    Quatuor n°1 en si mineur, op. 33 | 1781
    Allegro moderato
    Scherzo, allegro di molto
    Andante
    Finale – Presto
  • Guillaume Connesson (Né en 1970)
    Toccata nocturne pour flûte et violoncelle | 2002
  • Entracte

  • Guillaume Connesson (Né en 1970)
    Quatuor à cordes | 2010
    Calme
    Furieux
    Triste
  • Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
    Quatuor en ré majeur K. 285 pour flûte, violon, alto et violoncelle | 1777 – 1778
    Allegro
    Adagio
    Rondo