PanierMon compte
   
vendredi
07
JUILLET
2017
20:00
Réserver

Adresse

Cour de Guise
Archives nationales
60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris

Un piano haut en couleur

Kana Okada | Piano

Présentation

De la danse à la poésie, ce programme nous plonge dans d’ondoyantes palettes pianistiques…

Il s’ouvre avec la Polonaise en la bémol majeur, op. 53 de Chopin, véhémente et solennelle, qui mêle violences rythmiques et nostalgie. De puissantes montées chromatiques servent d’introduction, puis la danse pathétique s’élance en des dessins mélodiques et rythmiques extrêmement variés.

Les Variations et fugue sur un thème de Haendel, op. 24 constituent l’apogée de la forme variation chez Brahms. On sent un réel équilibre entre la rigueur de la construction et la fantaisie de l’inspiration. Brahms réussit à tisser un réseau polyphonique intense, au travers duquel le profil - même imperceptible - du thème transparaît.

Les arrangements pianistiques prennent une place importante dans l’œuvre de Liszt. Ainsi, le compositeur nous livre une transcription virtuose et dramatique de l’un des plus célèbres lieder de Schumann, Widmung, composé en 1840, l'année où Robert Schumann épouse Clara Wieck.

La pièce Jeux de doubles de Thierry Escaich, quant à elle, s'inspire directement de la Gavotte et six doubles de Rameau qui apparaît en filigrane au fil de la pièce sous la forme d'un souvenir, brusquement interrompu par une écriture particulièrement rythmée.

Le piano occupe une position centrale dans la création de Debussy, génie de l'orchestration et des couleurs instrumentales. Son Isle Joyeuse recèle de trésors harmoniques et de subtilité.

Enfin, La Valse de Ravel reflète la maîtrise pianistique absolue du compositeur, dans la conduite du discours, la netteté du trait et des articulations et le contrôle de la virtuosité. Cette pièce est, d’après les propres mots du compositeur, un « tourbillon fantastique et fatal », somptueuse évocation de la grandeur, de la décadence puis de la destruction de la civilisation occidentale…

 

Programme

  • Frédéric Chopin (1810 – 1849)
    Polonaise en la bémol majeur, op. 53 | 1842
  • Johannes Brahms (1833 – 1897)
    Variations sur un thème de Haendel, op. 24 | 1861
  • Entracte

  • Franz Liszt (1811 – 1886)
    Widmung, S. 566 (extrait de Myrthen, op. 25 de Schumann) | 1840
  • Thierry Escaich (Né en 1965)
    Jeux de doubles | 2001
  • Claude Debussy (1862 – 1918)
    L'Isle joyeuse | 1903 – 1904
  • Maurice Ravel (1875 – 1937)
    La Valse | 1919 – 1920