PanierMon compte
   
retour >

Jules Matton

Compositeur

Né en 1988 à Paris et formé dès son plus jeune âge à l’école russe auprès du pianiste Valery Sigalevitch, Jules Matton entre à treize ans au CRR de Paris pour y poursuivre ses études de piano dans les classes d’Yves Henry et de Pierre Réach. En 2007, après l’obtention de son prix, il se perfectionne en harmonie, contrepoint et orchestre dans les classes de Stéphane Delplace et de Guillaume Connesson. En même temps, il étudie la philosophie à l’Institut catholique de Paris et obtient sa Licence en 2010. La même année, il est lauréat de la Fondation Marcel Bleustein-Blanchet pour la Vocation. Admis à la Juilliard School of Music en composition, il intègre en septembre 2010 la classe de Christopher Rouse puis, en 2012, celle de John Corigliano.

Entre 2010 et 2013, Jules Matton compose diverses œuvres pour instruments solistes et ensembles de chambre dont, entre autres, un quintette pour clarinette et cordes, un quatuor pour piano et cordes, une sonate pour piano, une sonate pour deux violoncelles, un trio pour violoncelle, piano et clavecin amplifié. Il compose également des musiques de film, notamment pour Arte, ainsi que des musiques de scène, pour le Théâtre 13 et Le Lucernaire. Il travaille en tandem avec le chorégraphe Garth Johnson, avec le peintre et photographe Nicolas Guilbert, l’artiste Marco Bruzzone, le metteur en scène Philippe Calvario (dans le cadre du programme « Villa Médicis Hors les murs »), ainsi qu’avec son frère, le metteur en scène Léonard Matton. En mars 2012, Jeffrey Milarsky dirige le Juilliard Orchestra pour l’enregistrement de son Essay for Orchestra. En juillet 2012, Thomas Dunford crée sa Ballade pour luth dans le cadre du Festival Radio France à Montpellier. La même année, Jules Matton compose un Concerto pour contrebasse à l’attention du contrebassiste Rémy David Yulzari puis, en 2013, un septuor pour la harpiste Mélanie Génin, ainsi qu’un Concerto pour clavecin à l’attention du claveciniste Jean Rondeau.

Après l’obtention de son diplôme de la Juilliard School et son retour à Paris à l’été 2013, il mène, parallèlement à la composition et à l’organisation de concerts, des recherches sur le temps musical sous la direction du phénoménologue Jérôme de Gramont, dans le cadre de son mémoire de Master de philosophie à l’Institut Catholique de Paris – qui lui accorde en septembre 2013 une Bourse d’excellence. Son Trio pour violon, violoncelle et piano est créé le 6 juin 2014 par le Trio Suyana au Temple de l’Oratoire du Louvre dans le cadre d’un concert « Carte blanche à Jules Matton ». En octobre 2014, il est lauréat du Prix de la SACEM de l’Aide à la création musicale.

Trois Nocturnes pour piano, ainsi que Deux pièces pour violon et piano, sont créés à New York par le pianiste américain Christopher Goodpasture et la violoniste israélienne Rachel Koblyakov à l’occasion d’une série de trois concerts « Jules Matton in New York », entre le 25 mars et le 2 avril 2015. Par ailleurs, son Concerto pour clavecin est créé à New York le 20 avril 2015 par l’Ensemble Aeon dont il est devenu en septembre 2014 le compositeur en résidence. Ses Trois Nocturnes, ainsi que son Trio avec piano et son Quatuor avec piano, ont été joués le 17 juin 2015 à la Royal Academy of Music de Londres. Jules Matton travaille actuellement à un duo pour piano et marimba à l’attention du pianiste Thomas Enhco et de la percussionniste Vassilena Serafimova, ainsi qu’à l’orchestration de ses Trois Nocturnes récemment composés. Le 8 juin 2015, il devient lauréat compositeur 2015 de la Fondation Banque Populaire, présidée par Philippe Hersant. Le 19 septembre 2015, son Trio pour violon, violoncelle et piano est créé par Irène Duval, Bruno Philippe et Thibaud Epp au festival de Jerôme Pernoo, Les vacances de Monsieur Haydn. Il a fait ses débuts au Carnegie Hall le 15 novembre 2015 avec la création par l’Ensemble Aeon de son Concerto pour clavecin. En décembre 2015, ses Trois Nocturnes orchestrés seront joués par Victor Jacob et l’orchestre Nouvelles Portées à l’Eglise Saint Roch, et la version pour piano de ces mêmes Nocturnes seront joués à Tokyo par la pianiste Azumi Nishizawa. 

Biographie mise à jour le 24/11/2015.