PanierMon compte
   
retour >

Léo Marillier

Violon

« Musicien créatif et brillant, Léo Marillier est sûrement destiné à devenir un artiste majeur de notre temps. » C’est ainsi que le magazine Interlude de Hong-Kong salue la parution du premier disque de ce jeune violoniste de 19 ans qui commence ses études musicales par le piano et le violoncelle dans sa ville natale, Provins, puis choisit le violon, se formant d’abord à Paris auprès de Larissa Kolos. Il vient d’obtenir son Master au New England Conservatory à Boston dans la classe de Miriam Fried, avec des résultats qui l’ont placé sur la « Dean’s list », distinction accordée aux meilleurs étudiants de ce conservatoire couplé avec Harvard Université. Bénéficiaire d’un Special Merit Award accordé par le NEC tout au long de sa scolarité, il est aussi soutenu par la Fondation franco-américaine Florence Gould après avoir obtenu sa Licence mention très bien à l’unanimité avec les félicitations du jury, et premier nommé du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où il a étudié pendant deux ans dans la classe d’Alexis Galpérine.

Distingué lors de nombreux concours internationaux : premier grand prix et Prix spécial Mozart au 8e Concours international Dvarionas à Vilnius, Prix d’Honneur au Concours d’Excellence Léopold Bellan à Paris, premier prix au Concours international Marschner en Allemagne, Prix d’interprétation du prestigieux Concours Tchaïkovski pour jeunes musiciens à Séoul et lauréat du Fonds Instrumental Français, Léo Marillier s’est vu prêter un violon italien du 18e siècle de 2010 à 2013. Après une brillante performance au Concours « Jouez sur un violon d’exception », il est maintenant lauréat de Mécénat Musical Société Générale et vient de recevoir le Prix de la Fondation californienne Williamson.

Musicien très actif, il a joué comme soliste avec l’Orchestre Symphonique de Vienne, avec le Danish National Youth Orchestra, après avoir fait ses débuts comme soliste avec orchestre en Allemagne avec le LOH Orchestra et en Lituanie avec le Klaipeda Chamber Orchestra, aux Etats-Unis avec l’Orchestre Eureka dès l’âge de 13 ans. Léo Marillier a créé la pièce Vampir variationen for violin and orchestra de Wolfgang Marschner d’après des motifs de l’opéra d’Heinrich Marschner. Invité pour jouer sous la direction de Charles Dutoit, il s’est produit comme violon solo dans des salles telles que le Jordan Hall de Boston, la Sorbonne, Lincoln Center à NY et la Salle Pleyel. A son actif également, de nombreux récitals en Europe et aux Etats-Unis lors du Festival de Menton, Festival Classique au Vert de Paris, Festivalia, Concerts Espérance, Concerts Jeunes Talents, Les Etés d’Hanneucourt, Les Concerts de la Chartreuse de Mélan, Festival Truth to Power. Il s’investit auprès des jeunes compositeurs du BYCE et est invité soliste du Boston Philharmonia Youth Orchestra pour 2015 ainsi que Concertmaster de l’Orchestre Eureka sous la direction de Kristo Kontacsi depuis 2014.

Invité régulier du Festival de Musique des Arcs, il participe aux prestigieux rassemblements de jeunes talents que sont le Starling DeLay Julliard Symposium, l’Académie de Villecroze, Crans Montana Classics en Suisse, le Festival de Radio-France, et réalise en 2014 un été plein de succès au Canada à l’Académie des Jeunes Artistes au Centre National des Arts d’Ottawa et au Banff Centre dans les Rocheuses ; il y interprète le Double Concerto de Bach avec Christina Mc Gann. Il reçoit régulièrement des conseils de Stephane Tran Ngoc, directeur des cordes du Royal College of London et travaille avec P. Amoyal, P. Zukerman, J.J. Kantorow, S. Mintz, R. Capuçon, V. Danchenko J. Smirnoff, Ronald Copes, lors de master-classes.

Doté d’ « Un imaginaire musical capable de sortir du cadre étroit de l’instrument, et d’un refus du confort éphémère que procurent des dons exceptionnels » ainsi qu’écrit Alexis Galpérine à son sujet, ses arrangements pour violon et piano incluent Réminiscences de Don Juan de Liszt, créées lors d’une tournée en Lituanie en 2011 et éditées chez Delatour France. Le Club de Harvard lui a récemment commandé une transcription pour six violons de Là ci darem la mano, à partir de l’œuvre de Don Giovanni par Liszt/Mozart, le 39e Festival des Arcs un arrangement pour sextuor du troisième mouvement de la Symphonie n°3 de Mahler. Il vient d’enregistrer le CD Fantaisies d’Opéra qui rassemble des œuvres inédites et également certaines de ses transcriptions autour des mythes de Faust, Don Juan, la Walkyrie… publié par Forgotten Records.

En juin 2015, on l’entend lors d’un récital « 1945-2015 : 70 ans de victoire contre la barbarie » à l’Eglise Saint-Loup de Naud et à l’Amphithéâtre Richelieu de la Sorbonne (le 11/06) ; il y interprète le Concerto de Tchaïkovski sous la direction d'Evelyne Aïello avec l'Orchestre de l'Orchestre Symphonique InterUniversitaire de Paris les 18, 19, 20 juin …

Léo Marillier joue actuellement un violon Juliette Marillier fait à Milan, 2013 et un archet prêté par les ateliers Raffin, Paris.

Photo © Philippe Matsas

Biographie mise à jour le 25/11/2016.