PanierMon compte
   
jeudi
22
MAI
2014
12:30

Adresse

Petit Palais
Auditorium
Avenue Winston Churchill
75008 Paris

Nuit incandescente

Anne Sophie Roessler | Soprano
Florence Boissolle | Piano

Présentation

Ludwig Tieck, écrivain romantique par excellence et théoricien de ce courant littéraire nous livre : « L’Harmonie doit être en nous pour qu'on puisse la trouver à l'extérieur de nous-mêmes (...) Une révélation se passe en nous (...) par le biais de l'expérience de la sainteté de la nature ». Ce propos illustre bien une des facettes de l'idéal romantique si cher à Wagner, qui ouvre la voie pour toute une génération de compositeurs, dont Liszt et Strauss font certainement partie. Dans les lieder que les deux musiciennes ont sélectionnés, la nature a une fonction toujours mystique. Parfois mystérieuse et onirique, parfois gaie et exaltée, elle est le miroir de l'âme et révèle l'homme à lui-même. 

Tout comme l'homme avec la nature, la musique se fond avec le texte pour former une entité indissociable. Ici, pas d'accompagnement ni de ligne directrice : les frontières s'estompent, c'est le règne de l'Un.

« In des Welt Atems wehendem All ertrinken, versinken, unbewusst, höchste Lust » (Dans le Tout du souffle du monde se noyer, couler, inconscient, désir suprême). Les derniers mots de Tristan et Isolde ne sont-ils pas l'illustration parfaite de ce désir d'union mystique, la dissolution de l'homme dans la nature, mais aussi, sur un plan esthétique, celle du texte et de la musique dans une oeuvre d'art totale ?

Programme

  • Richard Wagner (1813 – 1883)
    Wesendonck Lieder sur des poèmes de Mathilde Wesendonck | 1857 – 1858
    Der Engel (L’Ange)
    Stehe still (Arrête-toi !)
    Im Treibhaus (Dans la serre)
    Schmerzen (Douleurs)
    Träume (Rêves)
  • Franz Liszt (1811 – 1886)
    Liebestod de Tristan et Isolde de Wagner pour piano seul | 1867
  • Richard Strauss (1864 – 1949)
    Fünf Lieder, op. 48 (extrait) Freundliche Vision (Vision aimable) sur un poème de Karl Henckell
  • Richard Strauss (1864 – 1949)
    Acht Gedichte aus « Letzte Blätter » von Herann von Gilm » (Huit Poèmes extraits des « Dernières feuilles » d’Hermann von Gilm) (extraits) | 1885
    Die Nacht (La Nuit)
    Zueignung (Dédicace)
    Allerseelen (Toussaint)