PanierMon compte
   
samedi
07
JUIN
2014
18:00

Adresse

Hôtel de Soubise
Archives nationales
60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris

Les larmes de Maddelena

L'Escadron volant de la Reine
Anne-Marie Beaudette | Soprano
Josèphe Cottet | Violon baroque
Ajay Ranganathan | Violon
Benjamin Lescoat | Alto
Antoine Touche | Violoncelle
Sanne Deprettere | Contrebasse baroque
Thibaut Roussel | Théorbe
Clément Geoffroy | Clavecin

Présentation

Afin de mettre en avant nos recherches autour de la musique instrumentale et vocale italienne au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles, nous proposons un programme comprenant les œuvres de deux compositeurs nés la même année en Italie du Nord, Antonio Caldara (1670-1736) et Giovanni Bononcini (1670-1747). S’il n’est pas prouvé qu’ils se soient rencontrés, il est certain qu’ils se sont influencés mutuellement. Ils composeront d’ailleurs l’un et l’autre un oratorio sur le même livret de Ludovico Forni, Maddalena ai piedi di Cristo, Bononcini d’abord en 1690 et Caldara vers 1697-1698, puis en 1713, date à laquelle il propose une nouvelle version, la seule qui nous est parvenue.

Nous mettons ici en lumière le personnage de Maddalena, torturée par un dilemme : suivre la voix de l’amour céleste ou celle de l’amour terrestre. Elle passe de la souffrance à l’apaisement en toute fin d’oratorio en essuyant de nombreuses larmes, déchirantes ou purificatrices.

Le choix de mettre en regard deux pièces composées d’après le même livret nous permet de comprendre et faire dialoguer l’univers et l’écriture de deux compositeurs face à un même texte. Le caractère musical d’un même aria peut être parfois très proche ou très différent.

C’est en gardant l’ordre chronologique du livret que nous proposons à l’auditeur un voyage au cœur des hésitations de Maddalena et ainsi de lui faire entendre les merveilles de vocalité de ces deux compositeurs.

Notre programme sera ponctué d’œuvres instrumentales d’un compositeur contemporain aux deux premiers, Evaristo Felice Dall’Abaco (1675-1742). Ce compositeur a travaillé pour le même mécène que Bononcini, le prince Francesco II d’Este durant la période qui nous intéresse. En 1712, il compose 12 Concerti a quattro da Chiesa. Ces pièces instrumentales à quatre parties souvent en imitation témoignent de l’influence de l’art du chant dans toute la musique italienne.

Programme

  • Antonio Caldara (1670 – 1736)
    La Maddalana ai Piedi Cristo (extrait)