PanierMon compte
   
samedi
08
MARS
2014
18:00

Adresse

Hôtel de Soubise
Archives nationales
60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris

Autour du hautbois dans la musique de chambre

Sylvain Devaux | Hautbois
Guillaume Sigier | Piano

Présentation

Les Trois Romances op. 94 de Schumann sont de véritables chefs-d’œuvre de la musique de chambre. Malgré leur apparente simplicité, elles portent sans aucun doute la marque du génie schumannien. Dans le fougueux Adagio et Allegro op. 70, écrit à l’origine pour cor et piano, le langage, à l’expressivité intense révèle également un romantisme à la sensibilité exacerbée.

 

Les Nocturnes de Chopin font partie des pièces pour piano seul les plus appréciées du grand public. Bien que Chopin n'ait pas inventé le genre, il l'a popularisé et répandu, à partir de la forme développée par le compositeur irlandais John Field. En effet, ses Nocturnes empruntent le schéma extérieur de la forme de Field mais il amplifie l’écriture mélodique qui devient très expressive et enrichit le contenu harmonique en transformant les dessins d’accompagnements.

Les sonates pour hautbois et piano de Poulenc et de Dutilleux sont parmi les fleurons du répertoire français avec hautbois. Poulenc compose sa Sonate en hommage à Prokofiev. Le lyrisme et le caractère intime propres à la musique de Poulenc se côtoient et on peut y trouver de multiples influences, notamment celle du jazz. La Sonate de Dutilleux préfigure sa pensée compositionnelle, notamment avec des polarisations fortes autour de certaines « notes-pivot », toutes en subtilités et finesses.

Entre ces deux œuvres, se glissent quelques pièces de Benjamin, compositeur britannique qui fut l’élève de Messiaen. Elles évoquent quelque part les petites compositions de Kurtag par leur côté ludique, voire enfantin.

 

Programme

  • Robert Schumann (1810 – 1856)
    Trois Romances pour hautbois et piano, op. 94 | 1849
    Nicht schnell
    Einfach, innig
    Nicht schnell
  • Frédéric Chopin (1810 – 1849)
    Nocturnes Nocturne n°1 en si bémol mineur, op. 9 (Larghetto)
    Nocturne n°2 en mi bémol majeur, op. 9 (Andante)
    Nocturne n°20 en ut dièse mineur (Lento con gran espressione)
  • Robert Schumann (1810 – 1856)
    Adagio et allegro, op. 70 | 1849
  • Francis Poulenc (1899 – 1963)
    Sonate pour hautbois et piano | 1962
    Elégie
    Scherzo
    Déploration
  • George Benjamin (1960)
    Piano Figures (extraits) | 2004
    Mosaic
    Around the corner
    Whirling
  • Henri Dutilleux (1916 – 2013)
    Sonate pour hautbois et piano | 1947
    Allegro con moto
    Lied
    Finale