PanierMon compte
   
samedi
27
SEPTEMBRE
2014
18:00

Adresse

Hôtel de Soubise
Archives nationales
60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris

Schubert et Brahms, intimes

Quatuor Arod

Présentation

Le célèbre Quatuor n°14 en ré mineur « La jeune fille et la mort » D. 810 est écrit par Franz Schubert en mars 1824, alors qu’il souffre d’une maladie incurable. Symboliquement, ce Quatuor est souvent décrit comme son testament. Il doit son nom à son deuxième mouvement. En effet, l’Andante con moto est un thème à variations basé sur le lied Der Tod und das Mädchen D. 53 sur un poème de Mathias Claudius que Schubert compose en 1817. Ce Quatuor n°14, D. 810 est particulièrement sombre et tragique. Ecrit en ré mineur, tonalité traditionnellement associée aux musiques funèbres, comme le Requiem de Mozart ou sa Musique funèbre maçonnique, il conserve presque continuellement un caractère grave, parfois même violent.

Brahms est particulièrement admiratif de l’œuvre Schubert, il écrit d’ailleurs à son ami Adolf Schubring en juin 1863 tout « l'amour qu'il porte pour sa musique ».

Le Quatuor à cordes n°1 en ut mineur, op. 51 est le premier des trois quatuors publiés de Johannes Brahms. Hanté par le fantôme de Beethoven et la perfection de ses quatuors, Brahms aurait détruit une vingtaine de partitions dont il n’était pas satisfait avant d’achever enfin son premier quatuor, au bout de 8 ans de travail. Il révèle une incontestable originalité de la mélodie et de la texture et fait preuve d’un lyrisme intense.

Programme

  • Franz Schubert (1797 – 1828)
    Quatuor n°14 en ré mineur « La jeune fille et la mort » D. 810 | 1824
    Allegro
    Andante con moto
    Scherzo (Allegro molto)
    Presto
  • Entracte

  • Johannes Brahms (1833 – 1897)
    Quatuor à cordes n°1 en ut mineur, op. 51 | 1865 – 1873
    Allegro
    Romanze (Poco Adagio)
    Allegro molto moderato e comodo
    Allegro, alla breve