PanierMon compte
   
mercredi
24
SEPTEMBRE
2014
13:00

Adresse

Mairie du 9e arr. de Paris
Salle Rossini
6-8 rue Drouot
75009 Paris

Diabolus in Musica

Tanguy De Williencourt | Piano

Présentation

L'intervalle musical de « triton » appelé au Moyen-âge « Diabolus in Musica », supposé satanique et interdit pendant longtemps dans la musique religieuse, fut abondamment cultivé au XIXe  siècle par Franz Liszt, précurseur de l'abolition du cadre tonal.

Liszt, personnage de tous les contrastes, épris de la Bible, hanté par la Divine Comédie et fasciné par le mythe de Faust, ne cessera dans son œuvre de faire lutter les forces du bien et du mal.

Sa Méphisto-Valse nous propulse dans les tourbillons d'une danse satanique et virtuose.

Jean-Frédéric Neuburger, avec sa première œuvre pour piano librement inspirée des Chants de Maldoror du Comte de Lautréamont, nous plonge dans un univers fantastique, tour à tour onirique et maléfique.

Avec sa Sonate en si mineur, Liszt nous livre un chef-d'œuvre pianistique, dans lequel on peut déceler le mythe de Faust ou encore du Paradis perdu, combat titanesque de l'Homme (Faust, Adam...) contre le Mal (Méphistophélès, le Serpent...), avec la présence de l'Eternel Féminin (Gretchen, Eve...), et dont l'issue reste ouverte par l'ultime cadence sur l'intervalle de triton.

Programme

  • Franz Liszt (1811 – 1886)
    Méphisto-Valse S. 514 | 1860
  • Jean-Frédéric Neuburger (Né en 1986)
    Maldoror | 2010
  • Franz Liszt (1811 – 1886)
    Sonate en si mineur S. 178 | 1852 - 1853
    Lento assai – Allegro energico – Andante sostenuto – Allegro energico – Andante sostenuto – Lento Assai