PanierMon compte
   
mercredi
12
NOVEMBRE
2014
13:00

Adresse

Mairie du 9e arr. de Paris
Salle Rossini
6-8 rue Drouot
75009 Paris

Fantaisie pianistique

Antoine Simon | Piano

Présentation

La Fantaisie est une forme musicale extrêmement attachée aux instruments à clavier. Il ne faut pas oublier que le verbe « Fantasieren » en allemand peut vouloir dire improviser, et que les clavecinistes et organistes de l’époque baroque s’en donnaient à cœur joie dans de grandes démonstrations de virtuosité (certaines furent écrites sous le nom de Toccata).

La Fantaisie, op. 28 de Scriabine est une œuvre ambitieuse et présente cet aspect de la virtuosité poussé à l’extrême. Cette pièce n’a rien de démonstratif, il s’agit plutôt de la recherche d’un dépassement de ses capacités physiques, de soi-même, une lutte de l’esprit et du corps, doublée d’une dramaturgie saisissante.

Les Préludes de Debussy ainsi que la pièce Narcissus du compositeur finlandais Rautavaara abordent un autre pan du mot Fantaisie. Dans ces œuvres, la matière sonore, les harmonies, les traits et arabesques semblent naître de la volonté propre de l’interprète. La matière sonore y prend forme pour créer un monde sous ses doigts, un monde d’images et de couleurs, de sensations, de parfums, de frissons, et il peut l’organiser à sa fantaisie. Dans Narcissus, on pourrait presque croire à de la musique improvisée, tant certains traits ne semblent pas écrits, ou délimités, comme de fins jets d’eaux s’étalant sur la surface du clavier.

La Fantaisie en ut majeur, op. 17 de Schumann est un monument de la musique romantique écrite pour le piano. Sa durée imposante et ses trésors d’inventivités thématiques, harmoniques et architecturales sont à la hauteur du compositeur à qui elle rend hommage : Beethoven. Son nom de Fantaisie lui convient sous plusieurs aspects, notamment d’un point de vue formel (elle est en 3 mouvements, ce qui est vraiment original pour l’époque), et par la richesse de son matériau musical (harmonies novatrices, citations empruntées aux œuvres de Beethoven, trilles à profusion).

Programme

  • Alexandre Scriabine (1871 – 1915)
    Fantaisie, op. 28 | 1900 – 1901
  • Claude Debussy (1862 – 1918)
    Préludes, Livre I (extraits) | 1909 – 1910
  • Einojuhani Rautavaara (Né en 1928)
    Narcissus | 2004
  • Robert Schumann (1810 – 1856)
    Fantaisie en ut majeur, op. 17 | 1835 – 1836