PanierMon compte
   
samedi
24
JANVIER
2015
18:00

Adresse

Hôtel de Soubise
Archives nationales
60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris

Quand les voix des siècles se répondent...

Ensemble Maja
Marie Soubestre | Soprano
Joséphine Besançon | Clarinette
Clément Berlioz | Violon
Clotilde Lacroix | Violoncelle
Pierre Cussac | Accordéon
Bianca Chillemi | Piano

Présentation

L'univers des lieder de Franz Schubert a continué, par-delà les siècles et grâce à sa force narrative et expressive, à habiter le cœur de ses contemporains. Le compositeur explore le potentiel musical du verbe, se laisse nourrir par l'imaginaire du poète. Alors, la musique interprète le poème, musique et texte font corps. C'est ce va-et-vient entre force musicale du mot et force narrative de la musique qui est constitutif de l'essence même du lied.

L’Ensemble Maja propose ainsi un voyage à travers les siècles, une narration par la voix, maîtresse du discours, orchestrée différemment selon les compositeurs. Tour à tour, ou bien simultanément, les sonorités du piano, et celles plus inhabituelles dans le répertoire du lied, de l'accordéon, du violon, du violoncelle, de la clarinette, viendront colorer la voix et servir la force dramatique du poème.

Programme

  • Franz Schubert (1797 – 1828)
    An den Mond (A la lune) D. 193 sur un poème de Ludwig Christoph Heinrich Hölty (arrangement pour voix, violon, violoncelle et accordéon par Bernard Cavanna) | 1815
  • Franz Schubert (1797 – 1828)
    Gretchen am Spinnrade (Marguerite au rouet) D. 118 sur un poème Johann Wolfgang von Goethe (arrangement pour voix, violon, violoncelle et accordéon par Bernard Cavanna) | 1814
  • Lars Henrik Nysten (Né en 1969)
    An Diotima pour soprano et piano sur un poème de Friedrich Hölderlin | 1994
  • Franz Schubert (1797 – 1828)
    Die Götter Griechenlands (Les Dieux de la Grèce) D. 677 pour soprano et piano sur un poème de Friedrich von Schiller | 1819
  • Franz Schubert (1797 – 1828)
    Die junge Nonne (La Jeune religieuse) D. 828 sur un poème de Jacob Nicolaus Craigher de Jachelutta (arrangement pour voix, violon, violoncelle et accordéon par Bernard Cavanna) | vers 1825
  • Franz Schubert (1797 – 1828)
    Schwanengesang (Le Chant du cygne) D. 957 (extrait, arrangement pour voix, violon, violoncelle, et accordéon par Bernard Cavanna) | 1828
    Die Taubenpost (Le pigeon voyageur) sur un poème de Johann Gabriel Seidl
  • Entracte

  • Franz Schubert (1797 – 1828)
    Gesänge aus Wilhelm Meister (Chants extraits de Wilhelm Meister), D. 877 sur des poèmes de Johann Wolfgang von Goethe (extrait, arrangement pour voix, violon, violoncelle, et accordéon par Bernard Cavanna) | 1826
    4. Nur wer die Sehnsucht kennt (Chant de Mignon)
  • Pascal Dusapin (Né en 1955)
    Canto pour soprano, clarinette et violoncelle sur un livret de Giacomo Leopardi | 1994
  • Franz Schubert (1797 – 1828)
    Erlkönig (Le Roi des Aulnes) D. 328 (arrangement pour voix, violon, violoncelle et accordéon par Bernard Cavanna) sur un poème de Johann Wolfgang von Goethe | 1815
  • Christian Jost (Né en 1964)
    Der explodierende Kopf (La tête qui explose) pour soprano et piano sur un fragment de Franz Kafka | 2004
  • Franz Schubert (1797 – 1828)
    Wandrers Nachtlied II (Chant du voyageur de la nuit) D. 768 pour soprano et piano sur un poème de Johann Wolfgang von Goethe | 1822
  • Franz Schubert (1797 – 1828)
    Romanze D. 114 sur un poème de Friedrich Matthisson (arrangement pour voix, violon, violoncelle et accordéon par Bernard Cavanna) | 1814