PanierMon compte
   
dimanche
08
MARS
2015
12:30

Adresse

Eglise Saint Louis en l’Ile 19 rue Saint-Louis en l’Ile
75004 Paris

Entre transcription et parodie

Emmanuel Arakélian | Orgue

Présentation

La transcription est un art extrêmement répandu durant tout le XVIIIe siècle chez les maîtres européens. Elle vient nourrir le répertoire pour clavier d’une dimension à la fois vocale et orchestrale. Les quatre  compositeurs de ce programme utilisent chacun à leur manière cette technique.

Les œuvres de Buxtehude proposent deux techniques instrumentales distinctes : l’improvisation dans la Toccata en fa majeur et un contrepoint rigoureux dans Mit Fried und Freud ich fahr dahin, BuxWV 176.

L’adaptation du Quatuor pour flûte en ut majeur de Mozart permet de varier de manière atypique les textures ainsi que les couleurs de l’orgue.

A travers toute son œuvre vocale et instrumentale, Haendel est un transcripteur de génie. L'extraordinaire flexibilité du matériau du Concerto pour orgue et orchestre en fa majeur rend cette œuvre  tout aussi vivante à l’orgue seul.

L’œuvre de Bach est également teintée de cette technique, et notamment ici avec la Sonate en trio n°4 en mi mineur, BWV 528. Le Ricercare à six voix apparait comme une œuvre  unique dans la production du Cantor de Leipzig, écrite sur six portées bien distinctes. La destination de cette œuvre parait infiniment spéculative.

Transcription, parodie, ré-orchestration ou encore adaptation, voici tout un champ musical que les compositeurs ne cesseront jamais d’exploiter. Cette démarche extraordinairement prospective révèle l’instrument à tuyau comme un instrument de toutes les expériences et de toutes les utopies.

Programme

  • Dietrich Buxtehude (1637 – 1707)
    Toccata en fa majeur, BuxWV 156
  • Dietrich Buxtehude (1637 – 1707)
    Mit Fried und Freu ich fahr dahin, BuxWV 176
  • Wolfgang Amadeus Mozart (1756 – 1791)
    Quatuor pour flûte et cordes n°3 en ut majeur K. 258b (transcription pour orgue) Allegro
    Andantino, Thème et Variations
  • Georg Friedrich Haendel (1685 – 1759)
    Concerto pour orgue en fa majeur (transcription pour orgue) Largo
    Allegro
    Sicilliano
    Presto
  • Johann Sebastian Bach (1685 – 1750)
    Sonate en trio n°4 en mi mineur, BWV 528 Adagio - Vivace
    Andante
    Poco Allegro
  • Johann Sebastian Bach (1685 – 1750)
    L’Offrande Musicale, BWV 1079 (extrait) Ricercare a 6 voci