PanierMon compte
   
samedi
11
AVRIL
2015
18:00

Adresse

Hôtel de Soubise
Archives nationales
60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris

Destins croisés

Trio Hélianthème

Présentation

Pour avoir accompli leur destin simultanément lors de l’avènement du romantisme allemand au cours du XIXe siècle, mais également s’être influencés et admirés l’un l’autre, Felix Mendelssohn et Robert Schumann  apparaissent comme des héros légitimes de leur époque.

Robert Schumann manifesta une forte sensibilité et une grande affection pour Felix Mendelssohn, rassemblant dans ses écrits plus d’informations et d’anecdotes à son sujet que sur n’importe quel autre de ses contemporains. Il l’idéalisait sans retenue, allant de qualifier le Trio n°1 op. 49 de Mendelssohn de « trio-maître de son époque », jusqu’à nommer son dernier fils Felix, qu’il ne verra jamais.

Felix Mendelssohn fut l’ami et le soutien le plus inconditionnel de Schumann ; à travers son influence, Schumann donna aux chefs-d’œuvre de Goethe sa plus éloquente, profonde et intense incarnation musicale.

Aucune explication analytique ne saurait nous éclairer dans l’écoute successive de ces deux trios en ré mineur, plus que la confiance faite à l’auditeur qui entendra deux notes, la et ré, et saura comprendre de lui-même les deux univers qui en découlent…

Programme

  • Felix Mendelssohn (1809 – 1847)
    Trio n°1 en ré mineur op. 49 | 1839
    Molto allegro agitato
    Andante con moto tranquillo
    Scherzo (Leggiero e vivace)
    Finale (Allegro assai appassionato)
  • Entracte

  • Robert Schumann (1810 – 1856)
    Trio n°1 en ré mineur op. 63 | 1847
    Mit Energie und Leidenschaft (Avec énergie et passion)
    Lebhaft, doch nicht zu rasch (Vivant, mais pas trop vite)
    Langsam, mit inniger Empfindungen (Lentement, avec recueillement)
    Mit Feuer (Avec Feu)