PanierMon compte
   
dimanche
01
NOVEMBRE
2015
12:30

Adresse

Eglise Saint Louis en l’Ile 19 rue Saint-Louis en l’Ile
75004 Paris

De la fantaisie

Jean-Baptiste Monnot | Orgue

Présentation

En allemand, le verbe « phantasieren » peut se traduire par rêver, imaginer, improviser… Dès la Renaissance on trouve ce terme de « fantaisie » pour illustrer certaines œuvres contrapuntiques qui échappent aux structures établies, scolastiques. À l’instar de la toccata, du prélude, du ricercar, la forme de la fantaisie semble naître au fur et à mesure de son exécution sans que l’on puisse prédire la destinée des matériaux musicaux.

Éminemment instrumentale, la fantaisie découle de cette grande tradition musicale polyphonique de l’improvisation. Elle permet une belle liberté d’expression mais également l’éloge de la virtuosité par l’exploration et l’exploitation des ressources de l’instrument.

Ce programme permet de découvrir l’approche de cette forme musicale par trois compositeurs aux langages musicaux très différents : Bach, Chopin, et Liszt. Cette mise en regard révèle l’incroyable variété de procédés d’écriture utilisés et la puissance dramatique qu’ils peuvent engendrer. Opposant les affects, ciselant le discours comme des sculpteurs, ces trois immenses compositeurs donnent le jour de par leur « phantasie » à d’incomparables fresques musicales.

Programme

  • Johann Sebastian Bach (1685 – 1750)
    Fantaisie chromatique et fugue, BWV 903 (piano)
  • Frédéric Chopin (1810 – 1849)
    Polonaise-fantaisie en la bémol majeur, op. 61 (piano) | 1846
  • Franz Liszt (1811 – 1886)
    Fantaisie et Fugue sur le choral « Ad nos ad salutarem undam » S. 259 (orgue) | 1850