PanierMon compte
   
samedi
06
FÉVRIER
2016
19:00

Adresse

Hôtel de Soubise
Archives nationales
60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris

Un romantisme allemand

Trio Hélios

Présentation

Mendelssohn déploie une large palette d'expressions dans son Trio n°1 en ré mineur, op. 49. Rappelant les atmosphères intimistes de ses Romances sans paroles dans le deuxième mouvement, il laisse libre cours à son imaginaire fantastique dans le Scherzo tandis qu'il déchaîne passions et cavalcades si propres au langage romantique dans les premier et dernier mouvements. Cette œuvre d'une intensité remarquable suscita de la part de Schumann un élogieux commentaire : « C'est le trio dominant de notre époque, de même que ceux en si bémol majeur et en ré majeur de Beethoven et celui en mi bémol majeur de Schubert ont été les chefs d’œuvres de leur temps. »

Contemporain de son Quintette à cordes op. 88, le Trio n°2 en do majeur, op. 87 de Brahms est une partition d'une grande richesse thématique qui allie une absolue maîtrise de la forme à une totale liberté d'inspiration. Le premier mouvement frappe par son style grandiose, énergique mais aussi par ses zones de mystères. Le mouvement lent développe des variations sur un thème de caractère héroïco-pathétique. Le sombre Scherzo contraste avec le lyrisme du trio central. Enfin l'ampleur de ces trois premiers mouvements souligne la brièveté du final, teinté d'humour et de mystère.

Tous deux illustres représentants de l'ère romantique allemande, Félix Mendelssohn et Johannes Brahms nous livrent deux œuvres de maturité parmi les plus beaux joyaux du répertoire pour trio avec piano.

Programme

  • Felix Mendelssohn (1809 – 1847)
    Trio n°1 en ré mineur, op. 49 | 1839
    Molto allegro agitato
    Andante con molto tranquillo
    Scherzo (Leggiero e vivace)
    Finale (Allegro assai appassionato)
  • Entracte

  • Johannes Brahms (1833 – 1897)
    Trio n°2 en do majeur, op. 87 | 1880 – 1882
    Allegro
    Andante con moto
    Scherzo (Presto)
    Finale (Allegro giocoso)