PanierMon compte
   
samedi
23
AVRIL
2016
19:00

Adresse

Hôtel de Soubise
Archives nationales
60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris

Le quatuor romantique en Europe

Quatuor Lakmé

Présentation

Composé en 1905 alors que Webern était encore jeune élève de Schönberg, le Langsamer Satz montre une filiation évidente entre l'écriture extrêmement romantique de Webern et La nuit transfigurée de Schönberg composée six ans plus tôt en 1899. On y remarque un sens très développé de l’écriture polyphonique et un parcours harmonique singulier.

Brahms met beaucoup de temps avant de dévoiler ses deux premiers Quatuors op. 51. Il  avoue longtemps combien ce genre instrumental lui paraît semé d’embûches. Dès 1853, après sa rencontre avec Schumann, il songe à leur composition et se met à la tâche : il esquisse maints projets et joue certains fragments – dont nous ne connaissons plus rien – en présence d’amis dont il sollicite l’avis. Le Quatuor n°1 en ut mineur, op. 51 se caractérise par un langage très polyphonique dans l’Allegro, la souplesse des lignes et un lyrisme pudique dans la Romanze, une émotion contenue, légèrement pathétique dans l’Allegretto molto moderato e comodo et une grande richesse mélodique et rythmique dans le Finale.

Le premier cycle de la musique de chambre de Schumann voit le jour en huit mois (juin 1842- janvier 1843). Les Quatuors op. 41, composés en cinq semaines, rendent hommage aux classiques viennois et témoignent de l’amitié de Schumann pour Mendelssohn et de toute l’admiration qu’il voue à Beethoven. Il réussit à y conserver les traits caractéristiques de sa musique pour piano, tout en maîtrisant les éléments essentiels de la musique de chambre classique. Son Quatuor n°2 en fa majeur, op. 41 nous mène entre rêverie (dans l’Allegro vivace  qui semble être secrètement dédié à Clara et l’Andante quasi variazoni) et légèreté (Scherzo et Finale).

Programme

  • Anton Webern (1883 – 1945)
    Langsamer Satz | 1905
  • Johannes Brahms (1833 – 1897)
    Quatuor n°1 en ut mineur, op. 51 | 1865 – 1873
  • Entracte

  • Robert Schumann (1810 – 1856)
    Quatuor n°2 en fa majeur, op. 41 | 1842
    Allegro vivace
    Andante quasi variazioni
    Scherzo (Presto)
    Finale (Allegro molto vivace)