PanierMon compte
   
mercredi
15
JUIN
2016
20:00

Adresse

Hôtel de Soubise
Archives nationales
60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris

Musique pure ou musique évocatrice

Jacques Comby | Piano

Présentation

La création musicale nécessite-t-elle d’autres sources d’inspirations qui n’appartiennent pas proprement à la musique, qu’elles soient picturales ou littéraires ? Ou bien se suffit-elle à elle-même, le compositeur ne créant qu’à partir de thèmes, de rythmes ou d’harmonies qui l’ont séduit ?

Tandis que Liszt compose après avoir lu Dante, voyagé et vu les Jeux d’eau à la Villa d’Este, Chopin nomme pudiquement ses pièces nocturnes, préludes ou ballades.

Les pièces qui ouvrent le concert (les Nocturnes n°1, op. 48 et op. 62 de Chopin, la Sonate en do majeur Hob.XVI.50 de Haydn et les Variations en fa dièse mineur sur un thème de Schumann, op. 9) sont un exemple de cette musique « pure », n’ayant pour d’autre but qu’elle-même.

Le concert se conclut en opposition avec des pièces dont l’inspiration peut se trouver dans les feuilles des arbres (Leaf, Cloches à travers les feuilles), dans l’Orient (Et la lune descend sur le temple qui fut), ou encore dans une estampe japonaise Poissons d’or, à l’origine de la pièce éponyme de Debussy. Ce dernier, pour parler de la création n’a-t-il pas affirmé : « Voir le jour se lever est plus utile que d'entendre la Symphonie pastorale » ?

Programme

  • Frédéric Chopin (1810 – 1849)
    Nocturne n°1 en do mineur, op. 48 | 1841
  • Joseph Haydn (1732 – 1809)
    Sonate en do majeur Hob.XVI.50 | 1794 – 1795
    Allegro
    Adagio
    Allegro molto
  • Frédéric Chopin (1810 – 1849)
    Nocturne n°1 en si majeur, op. 62 | 1846
  • Johannes Brahms (1833 – 1897)
    Variations en fa dièse mineur sur un thème de Schumann, op. 9 | 1854
  • Luciano Berio (1925 – 2003)
    Six encores (extraits) | 1965 – 1990
    Brin
    Leaf
  • Claude Debussy (1862 – 1918)
    Livre II des Images | 1907
    Cloches à travers les feuilles
    Et la lune descend sur le temple qui fut
    Poissons d'or