PanierMon compte
   
jeudi
28
AVRIL
2016
12:30

Adresse

Petit Palais
Auditorium
Avenue Winston Churchill
75008 Paris

Lieder

Edwin Fardini | Baryton
Tanguy De Williencourt | Piano

Présentation

Edwin Fardini et Tanguy de Williencourt mettent à l’honneur le lied dans un programme aux couleurs germaniques.

Ce récital s’ouvre avec la célèbre transcription Ouvertüre zu Tannhaüser, ainsi que la mystique méditation sur la mort libératrice Über allen Gipfeln ist Ruh de Liszt.

Alors que Brahms nous livre une grande puissance spirituelle dans Ich wandte mich und sahe an alle et O Tod, wie bitter bist du, Strauss nous emporte avec son tendre et nostalgique Allerseelen.

Nous retrouvons Liszt et sa magistrale transcription Liebestod pour piano seul, découvrons le chromatique Gruppe aus dem Tartarus de Schubert et l’expressif Verborgenheit de Wolf pour finir avec l’affranchi Versteinerung de Rihm et le poème de solitude Um Mitternacht de Mahler.

Bon voyage au coeur de la poésie allemande !

Programme

  • Franz Liszt (1811 – 1886)
    Ouvertüre zu Tannhaüser, S.442, (transcription pour piano seul d’après Tannhaüser de Richard Wagner) | 1847
  • Franz Liszt (1811 – 1886)
    Über allen Gipfeln ist Ruh (Sur tous les sommets, le repos règne), S. 306 sur un poème de Johann Wolfgang von Goethe | 1848 (1ère version) ; 1859 (2e version)
  • Johannes Brahms (1833 – 1897)
    Vier ernste Gesänge, op. 121 sur des extraits de la Bible de Martin Luther (extraits) | 1896
    Ich wandte mich und sahe an (Je me tourne et regarde)
    O Tod, wie bitter bist du (Ô Mort, comme tu es amère)
  • Richard Strauss (1864 – 1949)
    8 Gedichte aus « Letzte Blätter » von Hermann von Gilm, op. 10 (extrait) | 1885
    Allerseelen (Toussaint)
  • Franz Liszt (1811 – 1886)
    Liebestod (transcription pour piano seul d’après Tristan und Isolde de Richard Wagner) | 1867
  • Franz Schubert (1797 – 1828)
    Gruppe aus dem Tartarus (Le Groupe surgi du Tartare) D. 583 sur un poème de Friedrich Schiller | 1816 – 1817
  • Hugo Wolf (1860 – 1903)
    Verborgenheit (A l’écart) sur un poème d’Eduard Mörike
  • Wolfgang Rihm (Né en 1952)
    Nebendraußen sur des textes extraits de Rosen und Spatzen de Hermann Lenz (extrait) | 1998
    Versteinerung (Pétrification)
  • Gustav Mahler (1860 – 1911)
    Rückert Lieder (extrait) | 1901
    Um Mitternacht (A minuit)