PanierMon compte
   
mercredi
16
MARS
2016
12:30

Adresse

Petit Palais
Auditorium
Avenue Winston Churchill
75008 Paris

Helldunkel – Clair Obscur

Cyril Guillotin | Piano

Présentation

Aller rechercher l’origine d’un souffle musical sur des instruments anciens et historiques, redécouvrir cette réalité oubliée pour la ramener à la vie, la confronter à notre propre réalité moderne innovante, et en faire naître l’avant-garde, tel est le défi relevé avec succès par le jeune et brillant pianiste français Cyril Guillotin avec son nouvel opus discographique Helldunkel – Clair Obscur (disque Evidence Classics, distribué par Harmonia Mundi, et en partenariat avec Radio Classique), à travers lequel il nous livre une vision neuve et authentique des plus grands chefs-d’œuvre du répertoire pour piano.

Cyril Guillotin nous propose des extraits commentés du programme de ce double-disque (Mozart, Beethoven, Schumann, Chopin), en jouant sur le grand piano E-272 de la marque Steingraeber&Söhne équipé des systèmes révolutionnaires de pédales Mozart 1/2 chasse et Sordino, sur lequel il a enregistré spécialement à Bayreuth, et exceptionnellement présent pour cette occasion unique.

« Ambition et humilité: s'oublier soi-même, connaître les instruments corps et âme. L'interprétation de Guillotin est bouleversante, pleine de rigueur et de passion, d'invention. On perd la tête à aimer toutes ces voix ! Une expérience unique, un artiste unique. » Michèle Fizaine - Midi Libre (06.02.2016)

Programme

  • Wolfgang Amadeus Mozart (1756 – 1791)
    Variations K. 265 « Ah, vous dirai-je Maman » | 1781 – 1782
  • Ludwig van Beethoven (1770 – 1827)
    Sonate n°14 en do dièse mineur op. 27, n°2 dite « Sonate au clair de lune » | 1801
    1. Adagio sostenuto
    2. Allegretto
    3. Presto agitato
  • Robert Schumann (1810 – 1856)
    Fantaisie en do majeur, op. 17 (extrait) | 1835 – 1836
    1. Durchaus phantastisch und leidenschaftlich vorzutragen (À jouer d’un bout à l’autre d’une manière fantasque et passionnée)
  • Frédéric Chopin (1810 – 1849)
    Nocturne n°20 en do dièse mineur, op. posth (Lento con gran espressione) | 1830