PanierMon compte
   
samedi
14
JANVIER
2017
19:00

Adresse

Hôtel de Soubise
Archives nationales
60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris

Paris, entre romantisme et avant-garde

Quatuor Niobé

Présentation

Breveté par Adolphe Sax en 1846 à Paris, la sonorité nouvelle du saxophone étonne autant qu’elle intimide. Utilisé au départ dans les musiques militaires, les compositeurs parisiens l'intègrent à l'orchestre romantique à travers les célèbres solos de l’Arlésienne de Georges Bizet, ou encore dans la Rhapsodie mauresque de Claude Debussy.

Originalement écrits pour piano à quatre mains, les Jeux d'enfants, op. 22 sont un recueil de douze pièces que Georges Bizet compose à l'automne 1871. C'est sans doute parce qu'il savait qu'il allait devenir père dans les mois suivants qu'il a entrepris d'écrire ces pièces. Ce recueil pour piano, d’une étonnante richesse mélodique et rythmique, est l'un des premiers du genre en France.

Ayant fait ses études au Conservatoire de Paris, Ichiro Nodaïra a cependant gardé de fortes influences de la musique traditionnelle japonaise. Dédié à Claude Delangle, son mystérieux Quatuor oscille entre calme et violence à travers de magnifiques couleurs spectrales.

Inspirée par le recueil de poèmes Fêtes galantes de Paul Verlaine, la Petite suite de Claude Debussy est initialement écrite pour piano à quatre mains. Elle fait preuve d’une telle richesse de sonorités dans l’écriture pianistique que l’orchestration s’imposait d’elle-même. Henri Büsser la réalise en 1907, à la pleine satisfaction de Debussy.

Alexandre Glazounov, l’un des derniers romantiques russes de la lignée de Tchaïkovski, est surpris par le Quatuor de saxophones de la Garde républicaine et le son très doux et chantant de leurs instruments. Il révèle à Maximilian Steinberg : « J’ai peine à croire que ce sont les mêmes instruments qu’on entend dans le jazz. La clarté et la douceur de leur son m’étonne… ». Composé à Paris en 1932, son Quatuor est un chef-d’œuvre.

Programme

  • Georges Bizet (1838 – 1875)
    Jeux d'enfants pour piano à quatre mains, op. 22 (arrangement de Phillipe Portejoie) | 1871
    1. L’escarpolette (Rêverie)
    2. la toupie (Impromptu)
    3. La poupée (Berceuse)
    4. Les chevaux de bois (Scherzo)
    5. Le volant (Fantaisie)
    6. Trompette et tambour (Marche)
    7. Les bulles de savon (Rondino)
    8. Les quatre coins (Esquisse)
    9. Colin-Maillard (Nocturne)
    10. Saute-mouton (Caprice)
    11. Petit mari, petite femme (Duo)
    12. Le bal (Galop)
  • Ichiro Nodaïra (Né en 1953)
    Quatuor | 1985
  • Entracte

  • Claude Debussy (1862 – 1918)
    Petit suite pour piano à quatre mains (extraits, arrangement d’Alexandros Markeas) | 1886 – 1889
    1. En bateau
    3. Menuet
    4. Ballet
  • Alexandre Glazounov (1865 – 1936)
    Quatuor en si bémol majeur, op. 109 | 1932
    1. Allegro
    2. Canzone variée (Thème)
    Variation I
    Variation II
    Variation III (à la Schumann)
    Variation IV (à la Chopin)
    Variation V (Scherzo)
    3. Finale