PanierMon compte
   
samedi
21
JANVIER
2017
19:00

Adresse

Hôtel de Soubise
Archives nationales
60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris

Trésors romantiques allemands

Trio Hélios

Présentation

Le Trio n°5 en ré majeur, op. 70 n°1 « Les Esprits » est sans conteste l’un des plus célèbres de Beethoven. Composé entre 1807 et 1808, 10 ans après son Trio en si bémol majeur, op. 11, il est contemporain de la Symphonie n°5 et de la Symphonie pastorale. Dédié à la comtesse Maria von Erdödy, proche amie chez qui Beethoven séjourne au moment de la composition, son surnom des « Esprits » pourrait lui avoir été donné en raison de l'orchestration étrange et de l'ambiance lugubre qui règne dans le Largo assai ed espressivo. Le thème utilisé dans ce deuxième mouvement était initialement destiné à une scène de sorcières dans l'opéra MacBeth que le compositeur projetait alors. Entouré de deux mouvements rapides d’écriture très beethovénienne (modulations élaborées, ruptures de dynamiques, écriture en imitation…), il est le sommet expressif de l’œuvre et l’un des mouvements les plus impressionnistes du musicien.

« Ah si je connaissais le chemin du retour vers l'enfance… » songe Brahms. Dans son Trio n°1 en si bémol majeur, op. 8 écrit au cours de l'hiver 1853-1854 à Düsseldorf et à Hanovre – il n’a alors que 20 ans – il sait, sans aucun doute, capter ces passions juvéniles. Cette musique le rend suffisamment fier pour la faire jouer en première mondiale à New York et reste son trio le plus interprété. Le premier mouvement presque aussi développé que les trois autres réunis, déborde de poésie avec ses trois vastes thèmes, dont le premier rappelle l’épanchement de certains de ses lieder. S’ensuit un Scherzo fantastique, une « danse des elfes », dans l'esprit des Ballades pour piano, op. 10. Le troisième mouvement fait entendre un frémissement des cordes, dialogue suspendu du piano et du violoncelle dans un climat mystérieux : « on a souvent l'impression qu'il joue avec les étoiles » affirme Clara Schumann. Le Finale, très ramassé, conclut ce trio avec un lyrisme plus affirmé et généreux. 

Programme

  • Ludwig van Beethoven (1770 – 1827)
    Trio n°5 en ré majeur, op. 70 n°1 « Les Esprits » | 1807 – 1808
    Allegro vivace e con brio
    Largo assai ed espressivo
    Presto
  • Entracte

  • Johannes Brahms (1833 – 1897)
    Trio n°1 en si bémol majeur, op. 8 | 1853 – 1854
    Allegro con moto
    Scherzo (Allegro molto)
    Adagio non troppo
    Finale (Allegro molto agitato)