PanierMon compte
   
jeudi
08
JUIN
2017
12:30
Entrée libre

Adresse

Petit Palais
Auditorium
Avenue Winston Churchill
75008 Paris

Balade dans l’air du temps

Amaury Viduvier | Clarinette
Guillaume Vincent | Piano

Présentation

Les deux musiciens nous proposent une balade musicale au cœur d’œuvres captivantes.

Les Trois Romances, op. 94 de Robert Schumann, initialement écrites pour hautbois, ont été rédigées comme des notes d’amour en hommage à Clara. Malgré leur apparente simplicité, elles portent manifestement la marque du génie schumannien.

Ecrites au printemps 1913, les Vier Stücke pour clarinette et piano d’Alban Berg appartiennent à cette floraison d’œuvres miniatures que les Viennois ont composées pendant leur période atonale. Le soutien des structures tonales et des formes classiques y a disparu. Pierre Boulez nous livre : « L’intensité du moment, l’émotion à l’état brut, l’impact de la sonorité se substituent à l’idée de construction et de discours musical développé. Telles les amorces de nouvelles que l’on peut lire dans le Journal de Kafka, ces pièces nous laissent soupçonner des prolongements non-exprimés, au-delà de l’écriture réelle, fermée. ».

Les deux Sonates pour clarinette et piano, op. 120 constituent les dernières œuvres de musique de chambre composées par Johannes Brahms. Outre leur magistrale exploitation des possibilités de jeu de la clarinette, elles offrent en chacun de leurs mouvements une perfection formelle. Le travail thématique s’y déploie avec aisance, délaissant toute virtuosité.

Selon le clarinettiste et compositeur allemand Jörg Widmann, la Fantasie pour clarinette seule est une petite scène imaginaire où se mêlent les dialogues et sentiments de nombreux personnages, dans l'esprit de la commedia dell’arte.

Enfin, la Fantaisie de Louis-Adolphe Mayeur retranscrit les célèbres thèmes de La Traviata de Giuseppe Verdi, à travers plusieurs variations. Cette œuvre représente un véritable exercice de virtuosité pour le clarinettiste.

Programme

  • Robert Schumann (1810 – 1856)
    Trois Romances pour hautbois et piano, op. 94 (transcription) | 1849
    Nicht schnell (Pas vite)
    Einfach, innig (Simple, intime)
    Nicht schnell (Pas vite)
  • Alban Berg (1885 – 1935)
    Vier Stücke pour clarinette et piano, op. 5 | 1913
    Mäßig (Modéré)
    Sehr langsam (Très lent)
    Sehr rasch (Très vite)
    Langsam (Lent)
  • Johannes Brahms (1833 – 1897)
    Sonate n°2 en mi bémol majeur pour clarinette et piano, op. 120 | 1894
    Allegro amabile
    Allegro appassionato
    Andante con moto – Allegro non troppo
  • Jörg Widmann (Né en 1973)
    Fantasie pour clarinette seule | 1993
  • Louis-Adolphe Mayeur (1837 – 1894)
    Fantaisie sur La Traviata de Giuseppe Verdi